Leaf France et Belgique

le 25/01/2008

Le carve-out des activités françaises et belges de Leaf International (qui comprennent la marque-phare de confiserie Lutti) entre typiquement dans la catégorie des «situations spéciales». Acquises par le groupe néerlandais (contrôlé par CVC Capital Partners) en 2005, elles sont revendues à peine trois ans plus tard, en raison de la baisse incessante de la part de Lutti par rapport au chiffre d’affaires réalisé à travers des marques distributeurs. Elles ont donc été quelque peu délaissées par l’actionnaire; par ailleurs, elles avaient souffert de divers échecs commerciaux. Le rachat des titres n’a représenté que quelques millions d’euros – à quoi s’ajoute un crédit bail important sur les actifs immobilier de Leaf France ainsi qu’une dette résiduelle, pour un montant total de 10 millions d’euros.

A lire aussi