Gaussin envisage de doubler de taille en 2008

le 11/02/2008

Le fabricant de remorques industrielles et d’automoteurs a bouclé le montage de sa société commune à Dubaï qui entrera en production en 2009.

Gaussin a fait coup double en 2007. En publiant un chiffre d’affaires (non audité) de 17,1 millions d’euros, multiplié par 4,7 par rapport à 2006, le fabricant de remorques industrielles et d’automoteurs a dépassé son objectif de 15 millions d’euros tout en approchant les 19 millions d’euros prévus pour 2009 lors de l’inscription sur le Marché Libre mi-2006.

«Nous avons bénéficié du doublement de notre force commerciale de 4 à 8 personnes et des ventes de produits qui n’existaient pas en 2006 comme de nouveaux véhicules portuaires fabriqués à partir d’acier à haute limite d’élasticité qui favorise la manutention de conteneurs. Ceux-ci ont représenté 3,5 millions d’euros de facturations », explique Christophe Gaussin, PDG du groupe. Sur le plan des marges, le dirigeant estime que le groupe devrait terminer l’exercice 2007 avec un résultat d’exploitation de l’ordre de 2 millions d’euros et un résultat net du même ordre compte tenu des reports déficitaires, avant éléments non-récurrents (3,9 millions d’euros au premier semestre 2007).

Sur cette lancée et fort d’un carnet de commandes de 18 millions d’euros au 29 janvier facturable en 2008, Christophe Gaussin entend a minima doubler le chiffre d’affaires par rapport à 2007. Une perspective qui ne tient pas compte de la conclusion d’accords avec le fonds souverain Dubaï Investments Industries (DII) portant sur la création d’une société commune dans l’émirat. Gaussin Middle East est détenue à 49% par le groupe français et 51% par DII qui injecte 29,4 millions de dollars dans la structure. Outre les fonds apportés, le dirigeant entend bénéficier du tissu relationnel de son partenaire «au travers de ses participations et de son réseau familial». Les accords conclus concernent le transfert technologique, la construction et l'exploitation d'un site d'assemblage et enfin le déploiement de l'activité commerciale, sous licence, de cinq familles de véhicules, sur 19 pays du Moyen-Orient. «L’usine devrait être opérationnelle fin 2008 et entrer en production en 2009», estime Christophe Gaussin. Les lignes d'assemblage sont dimensionnées pour réaliser en rythme de croisière un chiffre d'affaires de l'ordre de 50 millions de dollars.

A lire aussi