La crise du subprime fait tache d'huile

le 01/02/2008

S&P, qui a dégradé de nombreux titres, estime désormais les pertes à 265 milliards de dollars

Les effets de la crise des subprimes ne cessent de prendre de l'ampleur. Alors que le rehausseur de crédit MBIA risque de perdre sa notation AAA après avoir publié une forte perte au quatrième trimestre 2007, S&P estime dans un rapport que les pertes liées à la crise du subprime pourraient dépasser le montant de 265 milliards de dollars. Après les grands de Wall Street, les dépréciations d'actifs détenus essaimeront un peu plus dans les bilans des banques régionales américaines ainsi que les établissements financiers étrangers. Dans la nuit de mercredi, l'agence a placé sous surveillance avec perspective négative ou abaissé les notations de 6.389 tranches de titres adossés à des crédits hypothécaires résidentiels américains (RMBS) notés entre janvier 2006 et juin 2007. Les produits affectés représentent 270 milliards de dollars. Sur une base mondiale, S&P a placé sous surveillance négative 1.953 notations de tranches dans 572 titrisations d'actifs issus de titrisations préexistantes.

A lire aussi