Le calendrier de l’augmentation de capital de la Société Générale fait débat

le 08/02/2008

L'opération peut être lancée dans les tout prochains jours, même si certains jugeraient logique d'attendre la publication des comptes

Le 21 février, date de publication des comptes audités de la Société Générale, constitue-t-elle une date charnière pour la banque française ? Alors que cette dernière doit lancer une augmentation de capital de 5,5 milliards d’euros suite au scandale financier dont elle fait l’objet, le calendrier de cette opération suscite des interrogations. « Quand ce type d’opérations est rapproché d’une publication de résultats, il semble logique d’attendre cette échéance pour disposer d’un maximum d’informations. Tout dépend ensuite de l’AMF (Autorité des marchés financiers, ndlr) », estime un banquier d’affaires.

Interrogée par L’Agefi, l’AMF indique que rien, en théorie, n’empêche un lancement imminent de l’opération puisque la base d’informations – à savoir des comptes audités ayant moins de neuf mois d’ancienneté auxquels s’ajoutent des données estimées – a été communiquée. « La Société Générale n’a pas besoin d’attendre la publication de ses comptes pour lancer son augmentation de capital », confirme un avocat spécialisé sur le droit boursier.

L’AMF a par ailleurs déclaré avoir reçu le prospectus de l’augmentation de capital de la Société Générale et travailler sur le dossier. L’autorité financière doit encore donner son visa sur ce document pour permettre l’annonce, par la banque française, des termes financiers de l’opération, très attendus par le marché.

Or, pour certains professionnels, le temps est compté pour la Société Générale. « La banque devrait donner les conditions de l’augmentation avant la publication des comptes. Elle a tout intérêt à le faire le plus rapidement possible pour calmer les esprits et tourner la page. En outre, le cours du titre a jusqu’à présent relativement bien résisté », estime notamment un analyste financier. Du côté de la banque française, on rappelle qu’aucun calendrier n’a pour l’instant été communiqué et que l’exercice est en train d’être clôturé avec les commissaires aux comptes.

Le marché est actuellement en alerte dans l’attente de cette opération. Alors que JPMorgan et Morgan Stanley en sont les coordinateurs globaux, Merrill Lynch et Credit Suisse auraient été désignés comme co-teneurs de livres. La rumeur évoque aussi les noms des françaises BNP Paribas et Crédit Agricole. Les banques citées se refusent à tout commentaire.

A lire aussi