Le bénéfice trimestriel de Google déçoit Wall Street

le 01/02/2008

Le groupe entend poursuivre des investissements significatifs malgré le ralentissement de la publicité en ligne

Le ralentissement économique pourrait aussi toucher Google. Après avoir habitué le marché à des résultats supérieurs aux attentes, le leader mondial des moteurs de recherche a publié au titre du 4ème trimestre un bénéfice net en hausse de 17 % à 1,21 milliard de dollars, soit 3,79 dollars par titre, contre une estimation moyenne de 3,91 dollars selon le consensus Bloomberg. Le chiffre d’affaires a pour sa part progressé de 51 % à 4,83 milliard, dans la fourchette de prévisions de 4,67 à 5,10 milliards.

«Nous n'avons vu encore aucun impact des rumeurs de récession à venir (aux Etats-Unis)», a déclaré le directeur général de Google, Eric Schmidt, alors que les marchés craignent des investissements publicitaires déprimés. Il n’empêche que ces résultats, qui font suite à des prévisions décevantes de son concurrent Yahoo, suggèrent une sensibilité plus importante du groupe au ralentissement en cours; la croissance du chiffre d'affaires de la publicité en ligne payée au clic, un élément de revenu clé, n'a ainsi atteint que 30%, contre 61% un an plus tôt. En outre, comme le précise un analyste chez RBC Capital, «les coûts d'acquisition de trafic sont plus élevés qu'attendu, ce qui suggère que certains gros accords avec des partenaires pourraient avoir été renégociés à la faveur de ces derniers».

Contrairement à son rival Yahoo, Google a renforcé aux Etats-Unis sa part de marché dans son activité phare des moteurs de recherche, passée de 50,8 % à 56,3 % selon Nielsen Online, et il entend élargir les supports d’utilisation de la publicité en ligne, notamment à travers le site de vidéos YouTube et surtout la publicité sur téléphones mobiles qui représente «l’avenir de la recherche en ligne», selon Eric Schmidt. C’est pourquoi des «investissements significatifs» seront poursuivis dans les centres de données, les ordinateurs et les réseaux, après que ceux-ci ont déjà atteint au dernier trimestre un montant de 678 millions de dollars bien supérieur aux anticipations des analystes. La croissance des effectifs du groupe a par ailleurs augmenté de 5,6 % seulement à 16805 personnes au cours du dernier trimestre.

Malgré un ratio de cours sur bénéfices revenu à 29x pour l’année 2008, les investisseurs semblent désormais plus prudents sur la valeur. Le titre Google a perdu 6,5 % en après Bourse à 527,40 dollars, loin de son record de 750 dollars atteint en novembre dernier.

A lire aussi