RWE provoque l’ire des actionnaires en suspendant son dividende

le 18/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’électricien allemand a passé 2,1 milliards d’euros de dépréciations. Le poids des communes dans son actionnariat joue en sa défaveur.

Pour la première fois depuis plusieurs décennies, RWE a suspendu le paiement de son dividende pour ses actions ordinaires après avoir déprécié la valeur de ses centrales électriques de 2,1 milliards d’euros en 2015, provoquant une perte nette inattendue de 200 millions. La réaction des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi