Banque & Assurance

La lourde facture du risque opérationnel

Dans la méthode de calcul des fonds propres façon « Bâle 4 », les banques françaises seraient pénalisées.
Abonnés
L'AGEFI Hebdo