L'interview

« L’introduction de MIF 2 exige une grande vigilance »

le 07/12/2017

Benoît de Juvigny, secrétaire général de l’AMF. Lors des Rencontres de la Régulation Financière.

Benoît de Juvigny

La mise en oeuvre, le 3 janvier 2018, du dispositif MIF 2 risque d'ouvrir une phase d'adaptation délicate pour les acteurs financiers en cas de recours de la part de leurs clients les plus tatillons, expliquent Benoît de Juvigny, secrétaire général de l'AMF. 

Sur le même sujet

A lire aussi