L'interview finance

On peut simplifier l’application de Bâle III

le 28/09/2017

Jean-Paul Pollin, professeur à l'Université d'Orléans

Jean-Paul Pollin, professeur à l'Université d'Orléans

Pour favoriser la finalisation des discussions au Comité de Bâle et simplifier l'application des règles sur les fonds propres, il faudrait accorder une certaine marge de manœuvre au superviseur, explique Jean-Paul Pollin, professeur à l'Université d'Orléans.

Sur le même sujet

A lire aussi