Les autorités tentent d’éclairer la supervision bancaire face au coronavirus

le 26/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’EBA et l’Esma ont communiqué mercredi sur le traitement des prêts, objets de moratoires face à la crise.

L’EBA, European Banking Authority, à Londres.
L’EBA ne veut pas de classement en défaut ou en restructuration automatique de ces prêts «gelés».
(Crédit EBA)
Après les injections de liquidités et les réductions des coussins prudentiels annoncées par la Banque centrale européenne (BCE) le 12 mars, l'Autorité bancaire européenne (EBA) a tenté mercredi d’expliquer comment les banques de l’Union européenne (UE) pourraient appréhender du point de vue...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi