Wall Street doit rester ouvert selon la SEC

le 16/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les géants de Wall Street ont bien profité de la réforme fiscale Trump
(Bloomberg.)

Les marchés américains doivent rester ouverts malgré la forte volatilité, a déclaré lundi sur CNBC Jay Clayton, le président de la Securities and Exchange Commission (SEC), annulant ainsi les spéculations selon lesquelles le gouvernement pourrait fermer les bourses du pays pour arrêter la chute des prix des actions.

« Les marchés doivent continuer à fonctionner dans des périodes comme celle-ci », a déclaré le président de la SEC. Le président de la SEC a expliqué que l'autorité surveille de près les marchés et travaille avec les Bourses et les fournisseurs d'infrastructures de marché pour s'assurer qu'ils puissent continuer à fonctionner.

Dans une note publiée plus tôt dans la journée, les analystes de Citigroup Global Markets expliquaient qu’une fermeture des marchés n’était pas impensable « pour empêcher une nouvelle chute auto-alimentée ».

Les marchés actions ont de nouveau plongé lundi en raison des craintes croissantes que la pandémie de coronavirus ne provoque une récession mondiale, déclenchant à nouveau un coupe-circuit qui suspend temporairement les échanges. L'indice S&P 500 a perdu près de 6.000 milliards de dollars depuis son plus haut niveau de clôture à la mi-février.

Les cas de fermeture de la Bourse de New York restent rares. Wall Street a fermé pour la dernière fois les 29 et 30 octobre 2012 pendant l'ouragan Sandy et avant cela les 11 et 14 septembre 2011, à la suite des attaques terroristes aux États-Unis. Elle a également fermé pendant quatre mois lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, la plus longue fermeture jamais enregistrée.

Interrogée sur Fox News lundi, la présidente du Nyse, Stacey Cunningham, a déclaré que fermer les marchés serait la « mauvaise réponse ». Le directeur général du Nasdaq, Adena Friedman, a également déclaré lundi à CNBC qu'il était « d'une importance capitale » que les marchés restent ouverts.

Ce matin, l'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a annoncé un contrôle plus strict des ventes à découvert en Europe.

Sur le même sujet

A lire aussi