L’AMF classe le dossier Casino-Muddy Waters

le 17/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

AMF, Autorité des marchés financiers, place de la Bourse à Paris
(Photo RK.)

Le dossier Casino Muddy Waters n’ira pas devant la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers. « Compte tenu de la gravité relative des faits au regard des textes applicables, le Collège de l’AMF a décidé de ne pas notifier de griefs », a indiqué le régulateur dans un communiqué.

Le Collège se contente de « lettres d’observations » adressées à Casino et à Muddy Waters.

« La lettre d’observations adressée à la société casino porte sur la qualité de son information financière, au cours de la période 2013-2018, et notamment celle relative aux opérations qualifiées de ‘promotion immobilière’», indique l’AMF qui dit avoir rappelé à Casino « l’importance du respect de la règlementation en la matière pour le bon fonctionnement du marché et la protection des investisseurs ».

Dans sa lettre à Muddy Waters, l’AMF « rappelle plus particulièrement l’importance du respect des principes de probité, d’équité et d’impartialité qui s’imposent à toute personne émettant des recommandations d’investissement, y compris depuis l’étranger, dès lors que ces recommandations portent sur des titres admis aux négociations sur un marché réglementé et qu’elles sont accessibles depuis la France. Le Collège considère en effet que les communications de Muddy Waters constituent des recommandations d’investissement ».

Enfin, compte tenu des « pratiques qu’il a pu observer » et « des nombreux rapports produits sur le sujet » de l’activisme et des vendeurs à découverts « au cours des dernières semaines », dont celui d'Eric Woerth et plus récemment celui de l'Afep, le Collège de l’AMF « a prévu de communiquer au premier trimestre de l’année 2020 sur son approche et ses propositions concernant la question de l’activisme actionnarial ».

Sur le même sujet

A lire aussi