La France et l’Otan abordent les risques liés à la 5G sans cibler Huawei

le 29/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le président français, Emmanuel Macron, et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, ont souligné jeudi la nécessité de «prendre au sérieux» les risques technologiques liés aux futurs réseaux mobiles de cinquième génération (5G) tout en se refusant à désigner le groupe chinois Huawei,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi