L’AMF veut renforcer les droits des minoritaires dans les offres publiques

le 16/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les propositions du régulateur, en consultation jusqu’au 15 octobre, visent aussi à donner des moyens suffisants à l’expert indépendant.

AMF Autorité des Marchés financiers
L’AMF avait initié ce chantier dès le mois de mars afin d’assurer une «meilleure protection» des actionnaires minoritaires.
(DR.)
Très attendu, le rapport du groupe de travail de l’AMF sur la mise en œuvre du retrait obligatoire et l’expertise indépendante dans les offres publiques est dévoilé ce matin. Avant même le vote de la loi Pacte, qui a abaissé le seuil du retrait obligatoire de 95% à 90% du capital et des droits de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi