La politique de la concurrence de l’UE n’entrave pas les entreprises

le 17/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon le CAE, un recours plus fréquent à des engagements «comportementaux» permettrait une meilleure adaptation aux évolutions de marché.

Alors que la politique de la concurrence menée par la Commission européenne fait l’objet de nombreuses critiques après son veto sur la fusion entre Alstom et Siemens, le Conseil d’analyse économique (CAE), dont la mission est d’éclairer les choix du gouvernement français, a publié hier une note...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi