L'Isat met en cause le système de dépollution de Renault

le 13/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Institut supérieur de l'automobile et des transports (Isat), à qui la justice a demandé des tests complémentaires avant de poursuivre la procédure engagée en France dans le cadre du dieselgate, met en cause les systèmes de dépollution de plusieurs véhicules Renault , rapporte lundi Le Monde...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi