La pression s’accroît pour rouvrir le règlement Priip

le 04/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les agences de supervision, inquiètes de la situation des OPCVM, ont écrit à la Commission européenne.

Les choses ne s’arrangent pas pour le règlement Priip. Après l’industrie qui continue à critiquer ce texte, ce sont les trois autorités européennes de supervision financière (ESA) qui sont sorties du bois en début de semaine, demandant à la Commission d’amender le texte dès 2019....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi