Le GFXC se montre plus sévère vis-à-vis du «dernier regard»

le 20/12/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Global Foreign Exchange Committee (GFXC) a durcit le ton du code de conduite des courtiers de devises concernant la pratique du «dernier regard», qui autorise une banque à renoncer à une opération approuvée par un client au dernier moment. Cette pratique, jusqu’à présent tolérée, ouvre la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi