Les banques européennes veulent un moratoire sur Bâle 3

le 29/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les banques européennes veulent un moratoire sur Bâle 3

La Fédération bancaire européenne fait sa rentrée. Dans un courrier adressé au vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovkis, et cité par Bloomberg, la FBE demande à l'exécutif de mettre entre parenthèses l'application de deux mesures clés de la réglementation bancaire Bâle 3: le calcul des risque des activités de trading (FRTB, fundamental review of the trading book), et le ratio de liquidité à un an (NSFR, net stable funding ratio).

«Compte tenu de l'engagement sommaire d'autres juridictions et de l'absence de méthodologie ayant fait l'objet d'un accord international pour ces deux réformes, il existe un risque significatif que les banques européennes, et l'économie qu'elles soutiennent, subissent une inéquité concurrentielle vis-à-vis de la concurrence internationale», souligne le courrier daté du 28 août.

Le lobby bancaire réagit ainsi aux propositions controversées du Trésor américain. Dans un document de près de 150 pages publié le 12 juin, l'administration Trump a proposé d'alléger de nombreuses règles s'appliquant aux banques américaines. Le Trésor s'interroge notamment sur l'intérêt d'appliquer le FRTB et le NSFR à son système bancaire. Le 25 août, à Jackson Hole, la présidente de la Fed Janet Yellen a critiqué cette volonté de détricoter les règles mises en place dans le sillage de la crise financière.

Sur le même sujet

A lire aussi