La BCE a besoin de pouvoirs accrus en cas de faillite bancaire

le 28/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La BCE a besoin de pouvoirs accrus en cas de faillite bancaire

La Banque centrale européenne (BCE) doit être dotée de nouvelles prérogatives qui l'autoriseraient à geler provisoirement les opérations sur comptes des établissements financiers proches de la faillite afin d'éviter une éventuelle ruée aux guichets, a déclaré vendredi Danièle Nouy, responsable de la supervision du système bancaire au sein de l'institut d'émission. « À mon avis (...) l'adoption du pouvoir d'imposer un moratoire s'impose pour réagir avec la flexibilité nécessaire quand la situation d'une banque se détériore rapidement », dit-elle à un membre du Parlement européen dans une lettre. Fin 2016, la Commission européenne a proposé de donner aux autorités de contrôle le pouvoir de suspendre certains retraits sur les comptes de dépôt et obligations de paiement dans des circonstances exceptionnelles. Bien que la proposition de la Commission exclue les dépôts inférieurs à 100.000 euros, le Conseil de résolution unique (CRU) a souligné que des montants importants de liquidités risquaient de sortir de la banque si le moratoire était trop étriqué.

Sur le même sujet

A lire aussi