La BCE fixe sa ligne sur les créances douteuses

le 20/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La Banque centrale européenne à Francfort.
(Crédit ECB.)

La Banque centrale européenne (BCE) a publié ce lundi la version finale de ses lignes directrices concernant le traitement des prêts non performants (NPL) dans les banques. Ces dernières sont censées s'y conformer. La publication fait suite à un processus de consultation qui a eu lieu entre septembre et novembre 2016.

L'institution, en charge de la supervision directe des grandes banques européennes, se garde de définir des objectifs quantitatifs en matière de réduction des créances douteuses. Elle invite les banques «à mettre en œuvre des stratégies à la fois réalistes et ambitieuses», ou encore à «s’assurer que les différents responsables sont encouragés à mener des stratégies de réduction des NPL et les organes de direction en garantir un encadrement rigoureux». 

Ces lignes directrices feront désormais partie du dialogue au quotidien mené entre le superviseur et les banques. La BCE «interviendra plus ou moins étroitement en fonction de l’ampleur et de la gravité des NPL détenus», prévient-elle. Les autorités de supervision adresseront «prochainement, dans le cadre de leurs activités de surveillance régulières, des courriers aux banques à niveaux élevés de NPL. Ces lettres NPL feront mention d’éléments qualitatifs et viseront à garantir que la gestion et la réduction de ces prêts par les banques sont en phase avec les attentes prudentielles».

À la fin du troisième trimestre 2016, les grands établissements de crédit de la zone euro totalisaient 921 milliards d’euros de créances douteuses. Un boulet qui freine la reprise du crédit dans un certain nombre d'économies, notamment en Italie.

Sur le même sujet

A lire aussi