Le Comité de Bâle maintient son plancher d’exigences en capital

le 14/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques utilisant des modèles internes auraient un plancher à 55% de l'exigence standard en 2021 et à 75% en 2025.

Les régulateurs bancaires internationaux persistent et signent. A l’issue de sa réunion de fin novembre à Santiago du Chili, où aucun accord n'avait pu être trouvé, le Comité de Bâle a maintenu sa proposition polémique d’instaurer un plancher d’exigences en fonds propres (dit output floor) pour...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi