L’Ansa promeut une simplification de la fiscalité de l’épargne en actions

le 15/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'association d'émetteurs propose un taux global de 25% sur les dividendes et sur les plus-values, et pour ces dernières, une exonération totale après dix ans de détention.

L’Association nationale des sociétés par actions (Ansa), le bras juridique du patronat, généralement discrète, a réuni la Place hier matin au Palais Brongniart pour dévoiler ses propositions afin d'encourager l’actionnariat individuel et orienter les investissements des professionnels vers les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi