Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, estime que l’Etat ne peut pas se désolidariser d’une dépense équivalente à 14 % du PIB 

«Garantir, à cinq ans, qu’il n’y ait pas de déficit»

le 11/04/2019 L'AGEFI Hebdo

«Garantir, à cinq ans, qu’il n’y ait pas de déficit»
Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, estime que l’Etat ne peut pas se désolidariser d’une dépense équivalente à 14 % du PIB 
(Arnaud Hellegouarch)
Le futur régime unique des retraites vient absorber le 2ème pilier de retraite. Une étude de l’association Pro’Action Retraites (caisses des notaires, pharmaciens, dentistes, vétérinaires et experts-comptables) a interpellé avec virulence le gouvernement......

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi