S&P évalue la note française en fonction des présidentiables

le 16/01/2017

Selon l'agence, les engagements de François Fillon, Manuel Valls et Emmanuel Macron pourront exercer une "pression à la hausse" sur la notation française.

Télécharger le document

Dans son analyse de la notation souveraine des Etats de la zone euro pour 2017, l'agence Sandard and Poor's consacre un long paragraphe à la situation de la France qui va connaître une élection présidentielle majeure au mois de mai. S&P insiste sur cet événement, son issue étant susceptible d'avoir un impact significatif sur la notation française. Pour rappel, l'agence a relevé en octobre dernier la perspective de notation française de négative à stable. La France est actuellement notée AA par cette agence.

L'agence de notation concentre son analyse sur trois des principaux candidats à l'élection - François Fillon, Emmanuel Macron, Manuel Valls - bien qu'elle estime qu'une victoire de Marine Le Pen "ne doit pas être exclue tout en n'étant pas notre anticipation de base". En partant de l'hypothèse que l'un des trois candidats favoris l'emportera, "notre anticipation est que le prochain président français est susceptible de continuer ou même accélérer l'actuel train de réformes modérées, avec un accent porté sur le déblocage du marché du travail et améliorer ainsi la croissance", écrit S&P.

Standard and Poor's salue François Fillon pour son programme qui "pourrait simplifier les goulots d'étranglements sur le marché du travail et réduire les dépenses publiques, actuellement à 56% de la richesse nationale". Le programme d'Emmanuel Macron est également loué pour sa volonté de réformes sur le marché du travail, bien que l'ancien ministre de l'Economie prévoie "moins d'ajustements fiscaux radicaux". Peu d'éléments en revanche sur l'aspect positif des engagements de Manuel Valls sur l'économie française.

En tout état de cause, le choix de l'un de ces trois candidats permettra à la France de connaître une "pression à la hausse" sur sa notation souveraine, explique l'agence.

Sur le même sujet

A lire aussi