Bruxelles accorde un délai à Paris pour réduire son déficit mais pose ses conditions

le 04/03/2015

Télécharger le document

La Commission européenne a publié, vendredi 27 février 2015 de nouvelles recommandations visant la France afin qu’elle amplifie ses efforts d’assainissement financier et réduise son déficit budgétaire.

Depuis 2013, Paris ne parvient pas à tenir sa promesse de ramener ce déficit sous la barre de 3%. Le 25 février 2015, la Commission a dû lui accorder un nouveau délai supplémentaire de deux ans à 2017 pour qu’elle atteigne cet objectif.

Parmi ses recommandations, la Commission presse la France de respecter le Pacte de stabilité et de croissance et de ramener progressivement son déficit budgétaire à 4% du PIB en 2015, 3,4% en 2016 et 2,8% en 2017. Point sensible, elle insiste sur la nécessité de mettre en œuvre de nouvelles mesures budgétaires dès le mois d’avril afin de combler l’écart entre les prévisions françaises et les exigences de Bruxelles qui réclame un ajustement structurel de 0.5% du PIB en 2015. Toutefois, elle précise que ces efforts ne doivent pas porter atteinte à « l’amélioration de la compétitivité de la France ». La Commission européenne rappelle que les Etats qui ne suivent pas ces recommandations risquent des sanctions. 

Source :
Commission européenne
Langue :
Royaume Uni
Pages :
9

A lire aussi