Danone ampute les pouvoirs d’Emmanuel Faber

le 02/03/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Contesté, le PDG du groupe alimentaire cédera la direction générale pour rester président. Le processus de recrutement d'un nouveau patron opérationnel est déjà lancé.

Emmanuel Faber, président du groupe Danone
Emmanuel Faber, actuel PDG de Danone, ne conservera que la fonction de président.
(rea)

En arrière plan, l’annonce sonne comme un désaveu. Le conseil d’administration de Danone a décidé lundi soir de scinder les fonctions de président et de directeur général. Au terme de ce processus, Emmanuel Faber, actuellement PDG du groupe, conservera la fonction de président. Le recrutement d'un directeur général est déjà lancé. Le processus devrait aboutir rapidement. Emmanuel Faber espèrait encore récemment pouvoir obtenir que cette dissociation des fonctions intervienne seulement à l'issue de l'assemblée générale d'avril 2022. 

Certes, le conseil d’administration du groupe de produits laitiers multiplie les signes de soutien dans son communiqué au dirigeant. Il souligne avoir réexaminé le mode de gouvernance de l’entreprise et décidé de la dissociation des fonctions «sur proposition d’Emmanuel Faber» à qui il «renouvelle son soutien unanime».

Mais dans les faits, le conseil d'administration a lâché Emmanuel Faber. Quand bien même «dans l’intervalle, Emmanuel Faber continuera, avec la confiance et le soutien unanime du conseil, d’exercer les fonctions de président-directeur général», précise le communiqué.

Autre fait : les administrateurs ont aussi annoncé des nominations immédiates. Celle de Gilles Schnepp en tant que vice-président, au côté de Cécile Cabanis, l'ancienne directrice générale de Danone, dont la nomination à ce poste du conseil avait fait grincer des dents. Par ailleurs, Jean-Michel Severino, administrateur de Danone depuis 10 ans, et l’un des plus fidèles soutiens d’Emmanuel Faber, se voit confier «avec effet immédiat les responsabilités d’administrateur référent et de président du comité de gouvernance», précise le communiqué. Il remplace Michel Landel qui a démissioné avant la fin de son mandat initialement prévue pour l'AG du 24 avril prochain.

Avec ces décisions, le conseil d’administration répond en partie aux demandes des fonds Artisan Partners et Bluebell Capital, tous deux actionnaires de Danone, qui appelaient au départ d'Emmanuel Faber, estimant que la gouvernance était à l’origine des mauvaises performances du groupe. «Artisan Partners prend note des dernières annonces et réagira en temps voulu», a simplement déclaré le fonds américain lundi soir. Il n'est pas évident que cette future gouvernance, dont la réussite dépendra des relations entre Emmanuel Faber et son futur directeur général, apporte plus d'équilibre à Danone.

Sur le même sujet

A lire aussi