Johnson & Johnson accroît encore les provisions liées à son talc à l’amiante

le 24/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nombre de plaintes déposées aux Etats-Unis contre le groupe pharmaceutique dans ce dossier a augmenté de 39% en un an.

Johnson & Johnson (J&J) n’a toujours pas réglé l’affaire de son talc à l’amiante. Plus de deux ans et demi après sa première condamnation par un tribunal du Missouri, le groupe pharmaceutique américain a fait savoir dans un document boursier publié lundi soir qu’il avait passé dans ses...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi