Renault prépare une restructuration sous contraintes

le 25/05/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dévoilé ce jeudi, le plan va devoir s'articuler avec le PGE de 5 milliards d'euros promis par l'Etat et la fragilité du bilan s'annonce complexe.

Pour réduire ses coûts, Renault pourrait fermer des sites en France, celui de Flins serait aussi menacé.
Pour réduire ses coûts, Renault pourrait fermer des sites en France, celui de Flins serait aussi menacé.
(Bloomberg)
En l’acceptant début janvier, Luca de Meo savait sa mission compliquée. La crise du Covid-19 l’a transformée en opération sauvetage. Le futur directeur général de Renault, appelé à prendre les commandes du constructeur automobile le 1er juillet, va devoir assurer sa «survie», selon le terme du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi