Les administratrices sont mieux payées en France que les administrateurs

le 05/03/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En Europe c'est l'inverse, avec une différence de 5%, détaille Korn Ferry.

égalité salariale entre hommes et  femmes
La France est le seul pays d’Europe où l’écart salarial est à l’avantage des femmes.
(Crédit Fotolia.)

Une exception française. Si les sociétés hexagonales offrent les plus faibles rémunérations à leurs administrateurs avec les sociétés autrichiennes, les administratrices sont en revanche mieux payées, en relatif, en France que dans les autres pays européens, selon l’étude annuelle de Korn Ferry sur les administrateurs non exécutifs.

La France est en effet le seul pays d’Europe où l’écart salarial est à l’avantage des femmes, avec une rémunération supérieure de 6% à celles des hommes. Or, sur l’ensemble du Vieux Continent les hommes administrateurs sont payés 5% de plus que les femmes (contre 6% un an plus tôt), voire 12% de plus en Suisse et 22% de plus en Allemagne. Une situation inédite en France, puisque en 2018, l’écart de salaire des administrateurs en France était supérieur à 10% en faveur des hommes.

L’étude explique ce différentiel par la sous-présentation des femmes dans les conseils. Alors que la France arrive en tête avec 45% de femmes dans ses conseils, la Suisse n'en compte que 22% et l’Allemagne un tiers. Les femmes peinent toutefois à accéder à la présidence des conseils en Europe. Elles ne sont que 8% parmi les présidents non exécutifs. Néanmoins, elles sont 20% à siéger comme vice-présidente ou administratrice référente, soit une progression de deux points en un an. En moyenne, 30% des membres des comités d’audit et de rémunération sont des femmes.

Si la rémunération de base médiane d’un administrateur non exécutif européen est de 70.000 euros, elle va de 20.000 euros en Autriche, 24.750 euros en France, à 207.800 euros en Suisse. A ce montant, peuvent s’ajouter 18.000 euros pour un siège au comité d’audit (10.000 euros en France), et 13.200 euros pour un siège au comité de rémunération (5.500 euros en France).

Les honoraires médians perçus par les administrateurs étaient de 95.000 euros, en légère hausse par rapport aux 91.600 euros de l’année précédente. En revanche les présidents de conseil en France sont rémunérés à hauteur de 372.800 euros, bien au-dessus de la médiane européenne de 250.000 euros.

Si la plupart des entreprises rémunèrent leurs administrateurs en numéraire, 11% des sociétés étudiées offrent une partie en titres, en particulier en Finlande et en Suisse.

La France doit encore faire des efforts en matière d’internationalisation, avec 71% de nationaux, contre 60% en moyenne en Europe, dans le trio de queue avec l’Espagne et l’Allemagne.

Sur le même sujet

A lire aussi