Ericsson paie cher pour clore des enquêtes anticorruption aux Etats-Unis

le 27/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’équipementier télécoms suédois provisionnera plus de 1,1 milliard d’euros au troisième trimestre pour faire face au règlement des amendes.

Confronté à l’enjeu majeur du déploiement des nouveaux réseaux mobiles 5G, Ericsson devait agir pour éviter de disperser ses efforts dans des batailles juridiques. L'équipementier télécoms suédois a annoncé hier que ses résultats du troisième trimestre 2019 seraient affectés par une provision de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi