L’horizon se dégage pour Stéphane Richard chez Orange

le 09/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’horizon se dégage pour Stéphane Richard chez Orange
(Photo Laurent Chamussy / Sipa)

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé mardi le PDG d'Orange Stéphane Richard, qui était jugé pour complicité d'escroquerie dans l'affaire de l'arbitrage controversé qui avait accordé à Bernard Tapie plus de 400 millions d'euros en 2008. Le tribunal a également relaxé l'homme d'affaires et quatre autres prévenus.

Stéphane Richard, 57 ans, était directeur de cabinet de la ministre de l’Economie Christine Lagarde à l'époque des faits. Une condamnation aurait compromis son avenir à la tête de l'opérateur de télécoms. Le ministère public avait requis contre lui trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, 100.000 euros d’amende et l’interdiction d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans. Le PDG avait indiqué avant le procès qu’il remettrait son mandat au conseil d’administration s’il était condamné.

Sur le même sujet

A lire aussi