Les petites sociétés cotées renouvellent mieux leur conseil

le 21/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Hebdo des AG dévoile le profil des conseils du CAC All-Tradable. Hors SBF 120, les conseils sont plus jeunes, plus indépendants, mais moins féminisés.

Le conseil d’administration doit promouvoir la création de valeur sur le long terme.
Les conseils de moins de huit administrateurs ne sont pas tenus à respecter la règle des 40% des femmes.
(Crédit Fotolia.)

Une première. Alors que les études de gouvernance se concentrent sur les grandes capitalisations, L’Hebdo des AG dévoile la première analyse statistique des conseils du CAC All-Tradable (soit les 315 premières sociétés cotées).

Quelle que soit la taille de la société, le pouvoir est de plus en plus réparti. Les administrateurs exercent en moyenne 1,2 mandat dans le CAC All-Tradable. D’ailleurs, 88% des 2.506 administrateurs n’occupent qu’un seul siège, et moins de 2% (42 personnes) occupent plus de trois mandats. Une tendance qui devrait perdurer, puisque sur les 151 nouveaux administrateurs nommés cette année, seulement 18 détenaient déjà un mandat.

La taille des conseils est directement corrélée à celle de l’entreprise. Alors que le CAC a fortement réduit le nombre d’administrateurs, il compte désormais 13 membres, contre 12 dans le Next 80, et 8 en moyenne pour les autres sociétés. Hors SBF 120, un administrateur sur six est une personne morale (contre 1 sur 12 dans le CAC 40). Cette réalité peut changer les critères d’appréciation des actionnaires, notamment en matière de genre ou d’âge, les investisseurs ne prenant pas nécessairement en compte les caractéristiques du représentant de la personne morale, précise L’Hebdo des AG.

Si le SBF 120 a largement renouvelé ses conseils en 2016 et 2017, il favorise encore cette année la stabilisation. Seulement un tiers des administrateurs élus cette année sont de nouveaux entrants. En revanche, l’apport de sang neuf est plus important hors SBF 120, avec 42% de nouveaux administrateurs. Ils permettent en outre de rajeunir les conseils, avec un âge moyen de 57 ans hors SBF 120, contre environ 60 ans dans le CAC 40 et le Next 80.

Autre bonne nouvelle, les plus petites sociétés (hors SBF 120) ont des conseils plus indépendants, avec 46% d’administrateurs indépendants, contre 35% dans le CAC 40 et 41% dans le Next 80. Alors même que les administrateurs en poste depuis plus de 12 ans ne sont plus considérés comme indépendants; ils sont pourtant 70 dans le CAC All-Tradable, dont 39 hors SBF 120, cette saison.

En revanche, la féminisation des conseils des plus petites sociétés n’avancent pas. Les conseils de moins de 8 administrateurs ne sont pas tenus à respecter la règle des 40% des femmes, mais doivent compter au maximum deux hommes de plus que de femmes. Pour les 124 sociétés concernée dans le CAC All-Tradable, les femmes n’occupent que 26% des sièges, contre 43% dans le CAC 40 et 41% dans le Next 80.

Sur le même sujet

A lire aussi