Iliad promet une politique de rémunération des dirigeants plus académique

le 09/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Logé dans la filiale Free Mobile, un plan d’intéressement a permis aux cinq premiers dirigeants d’Iliad d’empocher 53,2 millions en 2018, sans conditions de performance. «C’est fini», a promis Xavier Niel.

Les mauvaises performances commerciales d’Iliad et la claque qui a suivi en Bourse ont eu un effet retentissant. Mardi, lors de la toute première journée investisseurs organisée par le groupe de télécoms pour présenter son plan stratégique Odyssée 2024, son cofondateur et actionnaire de contrôle,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi