Elliott gagne par abandon chez Telecom Italia

le 29/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Elliott gagne par abandon chez Telecom Italia
(Bloomberg)

Vivendi a préféré abandonner. Le groupe de médias français a retiré lors de l'assemblée générale de Telecom Italia qui se tenait ce matin à Milan sa résolution visant à remplacer cinq des dix administrateurs désignés par le fonds activiste Elliott. « Nous avons décidé de ne pas maintenir aujourd'hui notre proposition de révoquer et de remplacer cinq membres du conseil d'administration à condition que cela ait le soutien de cette assemblée générale », a expliqué Caroline Le Masne de Chermont, représentante de Vivendi. « Vivendi souhaite que le conseil d'administration de TIM reflète davantage la base actionnariale de l'entreprise et qu'il soit dirigé de manière indépendante, transparente et inclusive », a-t-elle ajouté.

Selon une source proche de Vivendi, cette décision montre que le groupe français « joue l'apaisement ».

La tentative de Vivendi pour reprendre la main sur le conseil d'administration, un an après l'avoir perdu en AG, avait peu de chance d'aboutir. Ces dernières semaines, les cabinet de conseil en vote (proxy advisors) ainsi que l'association des actionnaires de Telecom Italia avaient appelé à voter contrer la résolution du groupe français. Avec un peu moins de 24% du capital, Vivendi est pourtant le premier actionnaire de Telecom Italia. Elliott détient un peu moins de 10%.

Vivendi et Elliott bataillent depuis plus d'un an autour de la stratégie de Telecom Italia et des moyens de redresser l'opérateur.

Sur le même sujet

A lire aussi