Renault frappe Carlos Ghosn au portefeuille

le 14/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le constructeur n'exercera pas la clause de non-concurrence, et les actions ne seront pas accordées à l'ex-PDG.

Conscient du risque de polémique concernant les conditions de départ de Carlos Ghosn, Renault a décidé d’annuler une partie la rémunération de son ex-PDG, qui a démissionné de ses fonctions suite à son arrestation au Japon sur des accusations de malversations chez Nissan....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi