Le fonds norvégien exigeant sur l'environnement dans les AG

le 11/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds souverain norvégien, leader mondial en valeur des actifs (1.000 milliards de dollars, soit 882 millions d'euros), va profiter de la période des assemblées générales pour inciter les 9.000 entreprises dans lesquelles il investit à divulguer plus de données sur leurs émissions de gaz à effet de serre, et sur leur politique face au changement climatique. Son logiciel interne, baptisé Angle, analyse des données non financières, comme les émissions de CO2, et les associe avec les résultats d'une entreprise et voit comment cela l'affectera à l'avenir. Ses résultats ont conduit le fonds à se retirer d'une trentaine de sociétés en 2018, selon Reuters. A la prochaine étape, la plate-forme devra pouvoir déterminer quelle part du coût du carbone peut être répercutée sur les clients et quel en est le prix pour les entreprises.

A lire aussi