Renault ne voit pas d’illégalité dans la rémunération de Carlos Ghosn

le 13/12/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Renault ne voit pas d’illégalité dans la rémunération de Carlos Ghosn
(Bloomberg)

Renault a indiqué qu'il n'avait pas décelé d'illégalité concernant les rémunérations accordées à Carlos Ghosn sur la période 2015-2018 et a maintenu le responsable dans ses fonctions de PDG du constructeur français. Les vérifications internes réalisées par le groupe français à la suite de l'affaire Nissan «ont conclu, de manière préliminaire, à la conformité des éléments de rémunération du président-directeur général de Renault et des conditions de leur approbation au regard des dispositions légales et des recommandations de l'Afep-Medef», a souligné le constructeur dans un communiqué.

Les avocats du groupe ont par ailleurs restitué au conseil d'administration réuni ce jeudi les éléments qui leur ont été fournis par les avocats de Nissan au sujet de l'enquête qui a conduit à l'éviction du patron de son poste de président de Nissan. Le conseil d'administration n'a en revanche pas eu accès aux éléments de la défense de Carlos Ghosn.

Compte tenu de ces éléments, Renault a demandé à ses avocats «de poursuivre leur revue et analyse des informations fournies, en lien avec les avocats de Nissan et de leur faire rapidement un nouveau point sur la situation» et a «décidé de maintenir le dispositif actuel de gouvernance arrêté lors du conseil du 20 novembre 2018», a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

A lire aussi