Johnson & Johnson est rattrapé par l’affaire de son talc à l’amiante

le 16/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un tribunal américain a condamné le laboratoire pharmaceutique à verser au total 4,69 milliards de dollars à des femmes souffrant de cancers ovariens.

Le revers judiciaire que vient de subir Johnson & Johnson (J&J) fera date. Le laboratoire pharmaceutique américain a été condamné aux Etats-Unis à verser 4,69 milliards de dollars (4,03 milliards d'euros) à 22 femmes qui accusent ses produits à base de talc, y compris une poudre pour bébé...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi