Bpifrance n’a pas l’intention de prendre le contrôle d’Antalis

le 13/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une semaine avant l’AG de la maison mère Sequana, les minoritaires contestataires recommandent de voter contre les conventions réglementées avec Bpifrance.

A quelques jours de l’assemblée générale de Sequana, qui se tiendra sur seconde convocation le 21 juin prochain, des petits porteurs du papetier réunis au sein de l’association Asamis passent la vitesse supérieure. Dans un communiqué, Asamis annonce son intention de s’opposer à la quatrième...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi