Un cadre de VW dit avoir été manipulé dans le Dieselgate

le 04/12/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Oliver Schmidt, un cadre de Volkswagen (VW) ayant plaidé coupable en août aux Etats-Unis dans le cadre du scandale des moteurs diesel, a écrit au juge américain qui devrait annoncer sa peine mercredi qu’il éprouvait le sentiment d'avoir été «manipulé» par le constructeur allemand. Oliver Schmidt...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi