Carlos Ghosn franchit de peu l’obstacle du «say on pay»

le 16/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Seul enjeu de l'AG de Renault, les résolutions concernant la rémunération de son patron ont obtenu environ 54% de voix favorables, à l'opposé du résultat de 2016.

Oublié le camouflet de l’an dernier et le say on pay négatif des actionnaires. A une courte majorité, le patron de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn a décroché un vote favorable à sa rémunération des actionnaires du groupe, réunis jeudi après-midi en assemblée générale. C’était le principal...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi