Wells Fargo accable ses anciens dirigeants

le 10/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Wells Fargo accable ses anciens dirigeants
(DR)

L'enquête interne menée par Wells Fargo, rendue public aujourd'hui, conclut que le scandale des ouvertures de comptes abusives est lié aux objectifs commerciaux agressifs de la banque et à l'obsession de la responsable des activités de détail, Carrie Tolstedt, à mettre un terme à la mauvaise réputation de son pôle en interne.

En conséquence, le groupe a annoncé que l'ancienne dirigeante renoncerait à des stock options d'une valeur d'environ 47,3 millions de dollars. John Stumpf, l'ancien directeur général, devra rembourser 28 millions de bonus reçus en mars 2016.

Le rapport, rédigé par le président du conseil d'administration Stephen Sanger et trois administrateurs indépendants, indique que Carrie Tolstedt a ignoré la nature systématique des pratiques répréhensibles et l'accuse d'obstruction face aux efforts du conseil de régler un problème qui a couvé pendant des années. A l'opposé, l'enquête exonère les administrateurs. «Les conclusions montrent que le conseil a pris les mesures appropriées en fonction des informations dont il disposait. Je pense que nous avons entièrement pris nos responsabilités dans les changements à mener pour que cela n'arrive plus jamais», a déclaré Stephen Sanger en conférence de presse.

Le conseil d'administration fait face au mécontentement de nombreux actionnaires quant à la gouvernance de Wells Fargo. Au moment où le scandale a éclaté, la société de conseil en vote ISS a appelé les actionnaires à évincer Stephen Sanger ainsi que l'autres administrateurs, tandis que son homologue Glass Lewis recommande de voter contre 6 administrateurs au moment de l'assemblée générale de la banque le 25 avril.

Sur le même sujet

A lire aussi