Londres édulcore sa réforme en matière de gouvernance d’entreprise

le 30/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un rapport consultatif publié hier, Londres a revu en baisse les propositions sur le vote contraignant annuel et la publication de ratios de rémunération.

Chantre du capitalisme responsable, Theresa May a raté hier une occasion d’aller jusqu’au bout de ses convictions. En juillet, la Première ministre britannique avait évoqué la perspective d’un vote annuel contraignant sur les rémunérations de façon à favoriser une gestion responsable des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi