Les députés britanniques veulent une refonte du secteur électrique

le 20/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En raison d'éventuels conflits d'intérêts et de l'évolution du marché, un rapport recommande que National Grid laisse la place à un gestionnaire de réseau indépendant dans le transport d’électricité.

National Grid est dans la ligne de mire du Parlement britannique. Propriétaire et opérateur du réseau électrique à haute tension et des principales infrastructures gazières du pays, le groupe coté sur le London Stock Exchange devrait «dès que possible» laisser la place à un gestionnaire de réseau...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi