Des tests falsifiés font chuter l’action Mitsubishi Motors

le 20/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La rentabilité n’est pas en question puisque « la LLD figure parmi les produits les plus rentables pour les banques », confirme le Syndicat national des loueurs de voitures en longue durée.

Mitsubishi Motors a annoncé mercredi qu'il avait falsifié des tests d'économie de carburant afin de présenter des niveaux d'émissions plus admissibles. Il a précisé que la manipulation des tests touchait 625.000 véhicules produits depuis la mi-2013, dont le mini-véhicule eK, ainsi que 468.000 véhicules similaires construits pour Nissan Motor. Lors d’une conférence de presse, le président Tetsuro Aikawa a présenté ses excuses pour ce qui s'annonce comme le plus gros scandale survenu chez le constructeur automobile japonais depuis une dizaine d'années. L'action a perdu plus de 15% à 733 yens en Bourse de Tokyo avant cette conférence de presse, retranchant 1,2 milliard de dollars à la capitalisation du groupe nippon. 

A lire aussi