La pression activiste encercle Yahoo

le 25/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Agacé par la lenteur du démantèlement du groupe, Starboard menace de renverser son conseil d'administration pour prendre la main.

Siège de Yahoo à Sunnyvale, Californie, Etats-Unis.
Marissa Mayer, la directrice générale de Yahoo, peine à relancer l’activité du groupe.
(Photo Bloomberg.)

Starboard Value met ses menaces à exécution. Agacé par la lenteur avec laquelle la direction de Yahoo mène le plan de réorganisation, le fonds activiste est prêt à renverser le conseil d’administration du groupe de médias. Il proposera lors de l’assemblée générale du mois de juin la nomination de neuf représentants. «Il est malheureux que cette mesure soit nécessaire», écrit le fonds dans une lettre adressée aux actionnaires de Yahoo. La récente réunion entre Starboard et la direction n'a fait qu'accroître le fossé. Dans sa lettre, le fonds fustige «les piètres performances financières de Yahoo, les mauvais résultats de l'équipe dirigeante, ses rémunérations excessives et ses pratiques de recrutement, et plus généralement (...) le manque de responsabilité et de surveillance du conseil». Yahoo a indiqué qu’il étudiera le profil des candidats proposés par Starboard et répondra le moment venu.

Marissa Mayer fragilisée

A la tête de 1,7% du capital, Starboard plaide pour un changement de stratégie de Yahoo depuis 2014. Appuyé par d’autres fonds, il a convaincu le groupe l’an dernier de ne pas céder sa participation de 15% au capital d’Alibaba et obtenu la mise en œuvre d’une solution alternative visant à vendre d’autres actifs. Les activités Internet, le coeur de métier, de Yahoo sont ainsi proposées à d’éventuels acheteurs depuis plusieurs semaines. Les noms du groupe de presse Time et de l'opérateur télécoms Verizon Communications circulent régulièrement. Mais le processus peine à aboutir. D’où l’impatience de Starboard.

Sa nouvelle charge fragilise un peu plus Marissa Mayer, la directrice générale de Yahoo depuis 2012, qui peine à relancer l’activité du groupe face à Google ou Facebook qui monopolisent la publicité sur Internet. Selon eMarketer, les revenus publicitaires de Yahoo pourraient chuter de 14% cette année.

En menaçant de prendre le contrôle du conseil d’administration, le fonds activiste emploie une méthode classique. L’an dernier, selon les statistiques d’Activist Insight, 157 groupes cotés américains ont subi la pression d’un ou de plusieurs de leurs actionnaires pour modifier la composition du conseil d’administration. Mais ces menaces trouvent souvent une issue à l’amiable. Sur les 157 cas recensés, seulement 23 ont donné lieu à une bataille d’actionnaires en assemblée générale. Starboard, lui, a montré par le passé sa détermination. En 2014, il a réussi à faire élire 12 représentants au conseil de Darden Restaurants.

A lire aussi