La démission de Thomas Piquemal fait plonger l’action EDF

le 07/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La démission de Thomas Piquemal fait plonger l’action EDF

Lanterne rouge du SBF 120, EDF abandonnait 7,5% en fin de matinée après la démission fracassante de son directeur financier, Thomas Piquemal, sur fond de désaccords autour du projet controversé du groupe de construire deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne. Le marché, qui appréciait Thomas Piquemal, craint que ce projet ne pèse très lourdement sur le bilan de l’énergéticien français. Des analystes parlent de « mauvaise nouvelle ».

Si Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, regrette « la précipitation » de ce départ, il confirme que le projet Hinkley Point est toujours d’actualité, avec le soutien de l'Etat français et « dans les meilleures conditions financières pour le groupe ». Une décision doit être prise « dans un avenir proche ». EDF est une entreprise « absolument essentielle pour notre économie et l'Etat en tant qu'actionnaire largement majoritaire est pleinement en soutien de l'équipe de direction, a déclaré ce matin le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. Nous confirmons notre pleine confiance dans le président directeur général. […] Nous renouvelons aussi notre plein soutien au projet Hinkley Point qui est un projet important pour l'entreprise EDF, qui est un projet très rentable sur les trente années à venir ».

Dans l’urgence, EDF a immédiatement nommé Xavier Girre, directeur financier pour la France, au poste de directeur exécutif groupe en charge de la direction financière, à titre provisoire.

A lire aussi