Hilton se scinde en trois pour extérioriser plus de valeur

le 29/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe hôtelier, contrôlé par Blackstone, créera deux nouvelles entités cotées, l’une pour ses actifs immobiliers, l’autre pour ses résidences en multipropriété.

Hilton se scinde en trois pour extérioriser plus de valeur
Comme tous les groupes hôteliers, et malgré ses marques prestigieuses, Hilton doit faire face à une concurrence accrue.
(Photo DR)

Après plusieurs semaines de rumeurs, Hilton a annoncé officiellement vendredi sa scission, non pas en deux, mais en trois entités distinctes. Le groupe hôtelier américain créera deux nouvelles entités cotées, l’une qui rassemblera ses actifs immobiliers sous le statut de real estate investment trust (reit), l’équivalent du statut SIIC français, l’autre qui regroupera ses résidences en multipropriété (Hilton Grand Vacations). Une opération qui devrait accroître la valeur du groupe, notamment pour le premier actionnaire, Blackstone, détenteur de près de 46% du capital. Ces trois entités devraient capitaliser davantage que la valorisation boursière actuelle de 20,3 milliards de dollars de Hilton Worldwide, selon les analystes. Le titre progressait déjà vendredi en séance de plus de 2% sur cette perspective.

Comme tous les groupes hôteliers, le propriétaire des marques aussi prestigieuse que Waldorf Astoria ou Embassy Suites, doit faire face à la concurrence accrue des voyagistes et maintenant de Airbnb. Grâce à cette scission, ces trois pure players pourront pleinement profiter des opportunités de croissance organique et externe, comme des avantages fiscaux et ceux offerts par les marchés de capitaux, explique Christopher J. Nassetta, PDG de Hilton Worldwide.

Le pôle immobilier regroupera environ 70 hôtels, soit 35.000 chambres, constituant l’une des plus grandes foncières cotées (reits). Les reits sont tenues de distribuer au moins 90% de leur bénéfice imposable, mais n’ont pas à payer l’impôt fédéral sur ces gains. Le groupe détient actuellement 147 hôtels, valorisés autour de 13,5 milliards de dollars, selon un analyste.

Hilton Grand Vacations gérera près de 50 resorts aux Etats-Unis et en Europe. En 2015, cette activité a dégagé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars (+12%), soit 11,6% des revenus du groupe. Elle offrait l’an dernier une marge d’Ebitda ajustée de 26,9%, contre 25,5% pour l’ensemble du groupe.

Concrètement, Hilton Worldwide distribuera des actions des nouvelles entités à ses actionnaires. L’hôtelier compte déposer son projet de scission auprès de la SEC au cours du deuxième trimestre pour une finalisation avant la fin de l’année.

Conseillé par Deutsche Bank et Goldman Sachs, Hilton ne donne pour le moment pas de précisions financières sur l’opération. Il faudra attendra le dépôt de son document auprès du régulateur. Seule certitude, cette scission ne nécessite pas le vote des actionnaires.

Sur le même sujet

A lire aussi