La consommation va porter la croissance, prédit la Banque de France

le 07/06/2016

Les prévisions de la banque centrale dans un rapport de juin 2016 en termes de croissance et d’inflation sont stagnantes.

Télécharger le document

Dans son rapport publié le 3 juin 2016, la Banque de France annonce une prévision de croissance d'« au moins » 1,4% en 2016, soit 0,2 point au-dessus de la croissance de 2015. Intitulé « Projections macroéconomiques France : synthèse juin 2016 », ce rapport anticipe une légère progression de la croissance à 1,6% en 2018.

Le rapport prévoit que « la demande intérieure, en particulier la consommation privée et l’investissement des entreprises, continuerait d’être le moteur de la croissance ». La consommation réelle des ménages passerait donc de 1,4% en 2015 à 1,9% en 2016. Cette forte augmentation vient « des gains importants de pouvoir d’achat des ménages, largement expliqués par la faible inflation induite par le contre-choc pétrolier », complète la banque centrale.

Concernant l’inflation, la Banque de France estime qu’elle devrait s’établir à 0,2% en 2016 et devrait augmenter progressivement pour atteindre 1,4% en 2018. Le rapport ajoute que cette augmentation tient « de la remontée du prix du pétrole et la progression du prix des importations hors énergie ainsi que du redressement de l’activité domestique ».

Sur le même sujet

A lire aussi